TAIKITOI ET TOITEKI

Mis à jour : il y a 2 jours

Extrait du 1er conte


Le prince, Petit éléphant blanc, habitait dans la savane. Il buvait de l’eau toute la journée, car il faisait toujours très chaud. Quand tous les animaux venaient s’abreuver, il était obligé de barrir pour qu’on ne lui marche pas dessus, il était si petit ! Eh oui, si petit !


Un jour, une soucoupe volante se posa dans la savane et un animal étrange en descendit. Elle fit peur aux grands éléphants, car ils n’avaient jamais vu de soucoupe volante et encore moins de cheval cornu. Mais petit éléphant blanc était si téméraire, si curieux et si culotté s’approcha de lui en le reniflant.


- Mmmm.. il a une bonne odeur, cet animal, ce doit être un ami ! pensa-t-il.


Les deux animaux se regardèrent dans un long moment de silence et petit éléphant blanc parla le premier :

- Toi, tu es qui ?

Le cheval cornu ne comprenait rien !

- Iuqseutiot ?

- Toi, tu es qui ? répéta Petit éléphant blanc.

- Iuqseutiot ? répéta le cheval cornu

- Tu es qui, toi ? répéta Petit éléphant blanc

- TOITEKI ??? TAIKITOI ???? répéta le cheval cornu

- TOITEKI, TAIKITOI, TOITEKI, TAIKITOI ? C’est rigolo, rajouta Petit éléphant blanc.


Le cheval cornu se prit au jeu et montra du doigt Petit éléphant blanc :

- TAIKITOI !

Petit Eléphant Blanc montra le cheval cornu du doigt :

- TOITEKI !

Ils éclatèrent de rire, car, ils venaient de se rebaptiser, Petit éléphant blanc s’appelait maintenant TAIKITOI et Cheval cornu s’appelait TOITEKI. Ils devinrent les meilleurs amis du monde et comme ils ne parlaient pas la même langue, ils communiquèrent par gestes et par dessins.


Alors, TOITEKI invita TAIKITOI à visiter sa soucoupe volante. Ils en profitèrent pour faire une balade dans le ciel. TAIKITOI était si émerveillé qu’il invita TOITEKI chez lui. Malheureusement, le roi et la reine Éléphant blanc ne furent pas d’accord, car, ils avaient encore peur de ce cheval cornu, de cet extra-terrestre :

- Pas de soucoupe volante dans le jardin ! Ouste, dehors !!!

- Mais Papa !

- Je ne veux rien savoir, dehors !


Alors, TOITEKI le cheval cornu installa sa soucoupe volante sur la montagne, mais l’hélice provoqua une avalanche. La soucoupe volante fut emportée par une vague de neige et atterrit dans le jardin du roi et de la reine Éléphant blanc ! Dans sa chute, cheval cornu cassa ses cornes. Quant au roi et à la reine, ils sortirent de leur grande maison, affolés, les fenêtres avaient éclaté et les murs s’étaient fissurés. De plus, ils n’avaient jamais vu de neige ! Le roi et la reine barrirent de colère !


Une heure après, un lac recouvrait la savane, la neige ayant fondu. Progressivement ces eaux devinrent noires et des fourmis sortirent du lac par millier. Elles envahirent le royaume du roi et de la reine Éléphant blanc et s’installèrent avec leurs œufs, car leur royaume était noyé par les eaux du lac. Mais la cohabitation fut impossible, car les éléphants risquaient à tout moment d’écraser les fourmis et leurs œufs.


Le roi et la reine des éléphants blancs tinrent conseil avec les animaux de la savane.

- Comment faire disparaître le lac pour que les fourmis puissent retourner chez elle ?

- La solution la plus rapide serait que tous les animaux boivent l’eau du lac en même temps, dit TAIKITOI, le petit éléphant blanc. Il faut rassembler tous les troupeaux de zèbres, de gnous, de girafes, de gazelles, les lions, les panthères, les hyènes, les singes, les crocodiles, les serpents, les fourmis, les escargots, vraiment tous les animaux pour sauver le royaume des fourmis.


Tout le monde fut d’accord pour se rassembler le lendemain, autour du lac.


Au petit matin, le roi des éléphants blancs fut le premier debout, il avait tellement soif qu’il s’approcha du lac et goulûment avala une gorgé d’eau. Aussitôt, il tomba inconscient sur le sol…


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

MOÂ

LE RETOUR DU PRINTEMPS

Extrait du 3eme conte Dans une forêt lointaine vivait Mme Hibou. Elle avait pour voisine Mme Corbeau qui venait de pondre ses œufs, c’était le printemps, les arbres se couvraient de feuilles et le so